Une alimentation pour se protéger des AVC ?

Une alimentation pour se protéger des AVC ?

Une étude parue dans le European Heart Journal de février 2020 met en évidence qu’une alimentation riche en fibre aiderait à se protéger des AVC ischémiques. La surconsommation d’oeufs pourrait quant a elle favoriser les risques d’AVC hémorragiques.

Plus de 400 000 personnes ont été analysées pendant douze ans pour cette étude ayant pour sujet régime alimentaire et accident vasculaire cérébral (AVC).
Tout d’abord, il est bon de rappeler qu’il existe deux types d’AVC bien distincts. Le premier est l’AVC ischémique (ou infarctus cérébral) qui est appelé ainsi lorsqu’un caillot obstrue une artère cérébrale. Il concerne entre 80 et 85% des individus victimes d’AVC. Le deuxième type d’AVC est l’AVC hémorragique (hémorragies cérébrales ou méningées) qui correspond à la rupture d’un vaisseau sanguin dans le cerveau. 15 à 20% des AVC sont hémorragiques.

Les chercheurs ont pu, en suivant ces personnes venant de neuf pays différents pendant plus de 10 ans, conclure qu’une alimentation riche en fibres, fruits et légumes et laitages aiderait à se protéger des AVC ischémiques tandis qu’une alimentation trop riche en oeuf favoriserait l’apparition des AVC hémorragiques.
En plus d’informations sur leur régime alimentaire, les individus participant à l’étude ont dû renseigner d’autres données telles que leur poids et leurs mensurations, leurs antécédents familiaux, la pratique d’une activité physique ou non, leur pression artérielle ainsi que leur lipidémie et leur taux de cholestérol.
Pour chaque personne testée, les chercheurs ont calculé le risque qu’avait chaque personne d’avoir un AVC ischémique ou hémorragique.
Sur les 418 000 personnes participant à l’étude, 4 281 personnes ont eu un AVC ischémique et 1 430 ont eu un AVC hémorragique.
Les personnes mangeant non seulement des fibres (au moins 10 grammes par jour) mais aussi des fruits et des légumes (au moins 200 grammes par jour) ont vu leur risque d’AVC ischémique réduire de près de 25%. Tandis que ceux qui mangeaient plus de 50 grammes de viande rouge par jour ou au moins 20 grammes d’oeufs par jour ont vu le risque d’AVC hémorragique augmenté de 25%.
Les chercheurs ont avancé le fait qu’il y a un lien entre mauvais cholestérol (LDL) sur la pression artérielle et donc sur l’apparition d’AVC.
En France, un AVC a lieu toutes les 4 minutes. Revoir sa consommation de fibres, de fruits et de légumes pourrait être un geste simple pour baisser le risque d’AVC.