Quelles dépenses sont déductibles de mes revenus Airbnb ?

Lorsque vous êtes dans le domaine de la location, les impôts réduisent considérablement vos revenus. Alors, il existe des moyens qui vous permettent d’échapper à cela. Il s’agit des déductions fiscales qui s’opèrent lors du paiement. Elles vous aident à faire baisser le montant imposable de votre impôt lors de la déclaration. Voici une liste des dépenses déductibles.

Les frais comptables

Si vous faites vos déclarations vous-même, sachez qu’un comptable vous aiderait à mieux faire cela. Aussi, vous ferez un gain de temps et d’économie d’argent si vous faites appel à un professionnel du domaine de la comptabilité.

A lire aussi : Les avantages de l'investissement immobilier

Si vous agissez ainsi, les honoraires du comptable seront mis dans la catégorie des dépenses déductibles sur vos revenus de bail du bien meublé. Aussi, avoir un comptable vous aidera à connaître toutes les dépenses déductibles sur votre revenu sur la location.

Les frais généraux : des dépenses déductibles

Lorsque vous faites de la location immobilière sur Airbnb, il y a certaines dépenses qui sont dites déductibles d’impôts. Il s’agit de celles qui sont générées par vos services. Vous avez la possibilité de les mettre dans la catégorie coût pour le maintien de l’entreprise.

A lire également : Les principaux indicateurs du marché immobilier

La plupart du temps sont concernés les factures d’eau comme d’électricité, les gaz et aussi les frais téléphoniques ainsi que la connexion internet.

Les dépenses pour les réparations et entretiens

Avec le temps, quelle que soit la qualité de vos équipements, vous aurez à faire face à des réparations ou des entretiens au sein des logements. Que cela soit en rapport avec la toiture ou l’évier qu’il faut réparer, vous avez la possibilité de faire cas de cela.

Ainsi, vous seriez en mesure de faire la déduction des frais engagés sur le montant brut des loyers. Cependant, il faudra faire attention, car les réparations doivent être justifiées. L’intervention doit être faite à cause de la vétusté de l’habitation ou en cas de force majeure signalée dans le contrat.

Demandez toujours une facture lorsque vous faites des travaux, quelle que soit la nature. Sans les preuves, vous ne serez pas en mesure de faire la déduction sur le revenu.

Les frais engagés en cas de litige

revenus Airbnb

Il arrive que vous ayez des soucis avec certains locataires qui louent votre bien sur Airbnb. Si un tel cas survenait, les dépenses que vous aurez à faire seront déductibles de la déclaration d’impôt.

Il suffit donc de faire appel à un avocat, un huissier ou un professionnel des questions liées aux procédure de litige qui vous concernent. De ce fait, vous devez vous assurer que votre règlement intérieur soit mis en place avec un point d’honneur sur la sécurité.

L’assurance : une dépense déductible

Lorsque vous mettez sur Airbnb une maison en bordure de la mer ou un chalet de montagne, vous devez prendre l’assurance. Elle protège votre demeure contre les tempêtes, les averses et autres dégâts naturels. Le coût de cette dernière est particulièrement élevé en fonction du standing du logement.

Aussi, il faut y ajouter une assurance responsabilité afin de protéger les biens lorsqu’un accident survint. Il est vrai que la facture serait salée, mais cela vaut le coup. Pour que ces frais soient déductibles, vous devez bien garder les factures et tous les justificatifs de ces dépenses.

Les taxes sur les abonnements et consommations diverses

Les taxes d’électricité, d’internet, d’eau et autres seront élevées lorsque vous mettez un logement en location saisonnière. Cela est parfois évalué à des centaines d’euros par mois. Si les taxes foncières et d’habitation s’y ajoutent, vous allez vous retrouver à plusieurs milliers d’euros l’année.

L’achat des meubles et matériels : des dépenses déductibles sur votre revenu

Pour mettre un appartement en location saisonnière sur Airbnb, vous devez faire l’ameublement de ce dernier. Alors, il faudra acheter le lit, la table, le canapé et la télévision. Le coût de l’aménagement varie en fonction du standing que vous voulez donner à votre logement.

Ne lésinez pas donc sur les moyens pour bien faire l’ameublement de l’appartement que vous voulez mettre en location. Les coûts qui seront engendrés sont déductibles et vous êtes en mesure de les mettre dans les charges si cela est en dessous de 600 euros TTC.

Les frais de gestion locative : comment les inclure dans vos dépenses déductibles

En plus des dépenses liées à l'aménagement de l'appartement, il y a aussi les frais de gestion locative. Si vous optez pour la location saisonnière sur Airbnb, vous devez prendre en compte le coût de la gestion locative qui peut s'avérer élevé. Vous devez savoir que ces frais entrent dans la catégorie des charges déductibles et peuvent être soustraits du montant total que vous déclarez aux impôts. Il existe certaines subtilités dans leur prise en compte.

Si, par exemple, votre annulation intervient après 24 heures suivant la réservation effectuée par un client ou si vous avez déjà signé un contrat avec une agence immobilière pour gérer votre bien immobilier, cela ne rentre pas dans cette catégorie de charges. Par contre, si ce sont les clients Airbnb eux-mêmes ayant réservé directement auprès de vous qui ont annulé leur séjour avant les 24 heures réglementaires ou si vous avez effectué personnellement toute la gestion locative sans passer par une agence immobilière tierce, alors ces frais sont bel et bien déductibles.

Les dépenses liées à la publicité et à la promotion de votre location Airbnb : sont-elles déductibles ?

En tant que propriétaire d'un bien immobilier loué sur Airbnb, vous êtes sans doute conscient de l'importance de la publicité et de la promotion pour attirer des locataires potentiels. Heureusement, ces frais sont souvent déductibles.

La publicité en ligne est un élément crucial pour optimiser vos revenus locatifs sur Airbnb. Les annonces payantes ou les campagnes Adwords font partie des dépenses liées à la promotion qui peuvent être soustraites du montant total que vous devez déclarer aux impôts. Il y a une limite à ne pas dépasser : le coût annuel maximal admissible est fixé à 30% du loyer brut annuel auquel s'ajoutent les charges annexes telles que l'eau, le gaz ou encore l'électricité.

Il faut aussi prendre en compte les dépenses liées à la location saisonnière. Si votre logement se trouve dans un quartier touristique attractif mais saturé par une concurrence féroce, organiser des visites virtuelles guidées peut aider à décrocher davantage de réservations ainsi qu'à accroître votre taux de satisfaction clientèle. Ces dépenses seront alors prises en considération comme des frais professionnels éligibles à défalquer lors du calcul final auprès du service fiscal concerné.

Il faut noter qu'il existe certains cas où ces dépenses ne sont pas admissibles fiscalement parlant, tels que la publication d'annonces dans des journaux papier ou des flyers non numériques imprimés pouvant être distribués localement dans votre ville, par exemple. N'hésitez pas à consulter les services fiscaux pour avoir la liste exhaustive de ces précisions.