Mort de l’historien Michel Vovelle

Mort de l'historien Michel Vovelle

L’historien spécialiste de la Révolution Française Michel Vovelle est décédé samedi 6 octobre 2018 à l’âge de 85 ans. Auteur très prolifique, de nombreux historiens et personnalités lui ont rendu hommage.

C’est sa fille Sylvie qui a annoncé la nouvelle de sa mort à l’AFP, samedi à Aix-en-Provence.

Michel Vovelle, l’un des plus grands spécialiste de la Révolution Française, pensant dans la lignée d’Albert Soboul a également beaucoup travaillé sur l’histoire de la mort. Il nous a fait part de ses recherches grâce à la gigantesque oeuvre qu’il a écrite La Mort et l’Occident de 1300 à nos jours en 1983.
Son travail sur la peur de la mort, sur sa perception, sur le vieillissement de la population a permis d’aider à la création de soins palliatifs dans les hôpitaux.

Ces autres domaines de recherches furent l’histoire des images, l’histoire de la religion et l’histoire de la Provence. Son sujet de thèse fut la déchristianisation en Provence.

Il a occupé de nombreux postes prestigieux. Il fut notamment professeur émérite à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, président du conseil technique du musée de la Révolution Française ou encore directeur de l’Institut d’Histoire de la Révolution Française entre 1981 et 1993.

Michel Vovelle était un très grand historien des mentalités. Pour lui, la Révolution Française n’est pas terminée. Elle ne doit pas être vue comme un objet figé mais comme un tournant de l’histoire dont les effets se font encore sentir aujourd’hui. Cette approche de l’histoire est contemporaine. Elle l’a mise en opposition aux théories plus littérales de François Furet.

Il ne cacha pas ses affinités avec le Parti Communiste dont il fut membre. En 2012, il ne cacha pas sa volonté de voter pour Jean-Luc Mélenchon lors des élections présidentielles.

Auteur très prolifique, il laisse trente-cinq ouvrages derrière lui traduits dans une dizaine de langues. Michel Vovelle a sorti son dernier livre en 2017, La Bataille du Bicentenaire. Dans les coulisses d’une commémoration.